Accueil Casafree : Culture - Touria : l’actrice dans la peau d’épicure - Webzine
Touria Alaoui est en tête d’affiche du film “Tarfaya” du réalisateur Daoud Oulad Sayed sorti la semaine dernière dans les salles de Casablanca. Rencontre avec cette actrice aux multiples facettes. Portrait.
Elle est l’héroïne du dernier opus du réalisateur Daoud Oulad Sayed, « Tarfaya ».

Elle est lauréate de l’ISADAC, et s’est imposée avec force dans l’univers cinématographique marocain. On l’aura compris, il s’agit de Touria Alaoui. Ce nom n’est plus à présenter, puisque cette actrice a débuté sa carrière il y a un bout de temps déjà. Alors qu’elle était étudiante à l’Institut supérieur d’art dramatique de Rabat, elle a eu la proposition de Farida Bourkia pour jouer dans le téléfilm : « Hout El Bar ». Touria parle de cette période d’un ton nostalgique.
Feu le pape est-il mort musulman ? Au Caire, la question est sur toutes les lèvres. En famille, dans les cafés, sur Internet, on ne parle que de ça, écrit l’hebdomadaire cairote El-Dustur.

Jean-Paul II se serait converti secrètement à l’islam avant de mourir. N’a-t-il pas demandé que son cercueil repose à même la terre et soit recouvert de sable, comme le veut la tradition islamique ? Le testament du pape demande que ses notes personnelles soient brûlées. Mais pourquoi diable les aurait-il écrites s’il avait voulu qu’elles soient détruites ? Elémentaire : parce que les cardinaux y ont découvert des révélations fracassantes. Cela ne vous suffit pas ? Quid de la sympathie du pape pour les peuples arabes musulmans d’Irak et de Palestine, alors ?

Reste à savoir comment Karol Wojtyla est venu à la vraie foi. Qui sait, spécule-t-on, peut-être a-t-il été converti par les cassettes des prêches de Cheikh Amr Khaled, le prédicateur star égyptien. Après traduction en polonais, évidemment.
Le film documentaire marocain intitulé "Moha Oulhoucine Achibane", dit Le maestro, a remporté le prix du jury attribué par le festival "Al Jazeera" pour la production télévisée.
Ce documentaire de 50 minutes retrace des étapes importantes de la vie du désormais célèbre artiste populaire Moha Oulhoucine (88 ans), qui a su conférer à l'art d'Ahidous un rayonnement et une renommée internationale, a rapporté jeudi dernier la première chaîne de télévision marocaine TVM dans son journal du soir.
La mafia italienne sévit a Marrakech depuis 1995. À la barbe et au nez des autoritsé locales. Alberto Cinola, membre de la pieuvre calabraise, a réussi à louer le casino de l'hôtel Essadi pour des soirées de jeu hautes en couleur. Les invités, des flambeurs professionnels notamment italiens, se sont fait avoir comme des gamins. La baraka ne pouvait être au rendez-vous malgré la présence de quelques stars du cinéma comme Gina Lollobrigida et Ursula Andress...Car les jeux du baccara étaient truqués.
Ainsi plus de 2000 personnes, hommes d'affaires, ont gardé un mauvais souvenir du casino d'Elisabeth Bauchet, une française mariée à un industriel marocain. L'affaire, portée devant la justice de la ville de Catane, fait grand bruit en Italie. À Marrakech, les autorités locales observent un mutisme incompréhensible.
Une campagne nationale visant à obtenir la suppression de la peine capitale au Maroc a été lancée, jeudi à Rabat, sous le thème «Ensemble pour l'abolition de la peine de mort».

Le comité national pour l'abolition de la peine de mort a indiqué lors d'une conférence de presse que cette campagne a pour objectifs «d'inciter l'Etat à annoncer officiellement le gel de l'application de la peine de mort, à approuver le 2e protocole facultatif annexe relatif à l'abrogation de la sentence capitale» et d'oeuvrer à préparer un projet de loi portant annulation de la peine de mort dans le code pénal marocain.
Après la lutte contre le terrorisme voici venu le temps de la guerre au blanchiment. Le gouvernement met les bouchées doubles pour faire adopter, courant 2005, son projet de loi relatif à «la lutte contre le blanchiment de capitaux». Le texte est aujourd’hui au Secrétariat général du gouvernement.

A la lecture de la dernière mouture du projet dont La Vie éco a pu se procurer une copie, le Maroc veut se donner les moyens d’effacer cette image de pays laxiste envers l’argent sale. En bon élève, il affiche sa volonté d’harmoniser la législation nationale avec les standards internationaux. Le texte s’inspire en partie des recommandations du GAFI (Groupe d’action financière relevant de l’OCDE, chargé des questions du blanchiment).
Le nombre de voyages journaliers sur les principaux axes routiers nationaux révèlent une configuration qui n'obéit à aucune logique économique. Rien qu'entre Casablanca et Rabat, on en compte aujourd'hui 804, alors que sur ce trajet, l'ONCF (Office national des chemins de fer) a fait un effort colossal au niveau de la fréquence. Normalement, explique Kaddour Belaich, directeur des transports routiers, le transport par autocar doit être complémentaire avec le rail.

En France, souligne-t-il, la SNCF a son mot à dire quand il s'agit de donner une autorisation de transport. Sur l'axe Casablanca-El Jadida et Casablanca-Settat, le nombre de voyages quotidiens par autocar est respectivement de 383 et 369. Entre Marrakech et Agadir, où il n'y pas de lignes de chemin de fer, le nombre de voyages est de 60. C'est à n’y rien comprendre.
Ils sont devenus trop nombreux ces mendiants, ils sont partout et la plupart d’entre eux ne sont même pas dans le besoin », c’est par ces termes que cette dame-mendiante engage la discussion...

Assise à même le sol, vêtue d’une djellaba vert-pâle, une djellaba qui a connu des jours meilleurs et dont le tissu est bien marqué par les outrages du temps, des dards du soleil et du lavage. Son petit visage, proportionnel au reste de ses mensurations, est dissimulé derrière d’immenses lunettes de contact. Son sourire dévoile une dent latérale et une canine en or jaune. Un mocassin gris au cuir sérieusement altéré en guise de chaussures, modeste foulard blanc à l’orée sérigraphiée et, petit détail, sur l’annulaire de la main gauche, une bague sertie d’une pierre verte, assortie avec sa djellaba, tout aussi modeste, comme le reste. Un autre détail frappant est la propreté de cette dame et de ses vêtements.


1 ZAKI Badou 10779 Pts
2 GHELLAB Karim 3758 Pts
3 MELEHI Mohamed 3321 Pts
4 HJIRA Taoufik 3044 Pts
5 BENABDELLAH Nabil 2904 Pts
6 BOUCETTA M'hamed 2871 Pts
7 SAÏL Nouerdine 2510 Pts
8 SAAF Abdellah 2228 Pts
9 SAIDI Sofia 2214 Pts
10 SAJID Mohamed 1891 Pts
L’entreprise peut-elle aujourd’hui se passer de la communication ? Bien évidemment, non. Communiquer aussi bien en direction des clients que des fournisseurs, de son banquier ou de ses partenaires institutionnels permet de vendre ses produits et de soigner son image.

La plupart des entreprises structurées ont d’ailleurs une direction ou un département dédié, au même titre que la finance et l'informatique, entre autres. Mais il faut bien le dire, le poids de cette fonction est souvent moins significatif que celui des autres dans les décisions stratégiques et son contenu est limité au strict minimum.

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes