Accueil Casafree : Afrique : Le coup d' Etat au Mali est inacceptable selon le représentant spécial du SG de l'ONU Said Djinnit - Actualité Afrique - Webzine
Actualité Afrique : Afrique : Le coup d' Etat au Mali est inacceptable selon le représentant spécial du SG de l'ONU Said Djinnit
Le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit, a déclaré vendredi à Genève que le coup d'Etat du 22 mars au Mali est "inacceptable".

Après le refus de la junte de recevoir la délégation de haut niveau de la CEDEAO, des sanctions sont mises en place et le soutien du Conseil de Sécurité de l'ONU va être recherché.

Ce coup d'Etat est "d'autant plus inacceptable qu'il intervient contre un président démocratiquement élu et au moment où la communauté internationale était prête à apporter son soutien décisif pour apporter une solution pacifiée au nord" du pays, confronté aux rebelles, a-t-il expliqué.

De passage à Genève, Said Djinnit a révélé qu'il avait été la dernière personnalité internationale à avoir rencontré le Président malien Amadou Amani Touré au cours de la matinée du 22 mars au Palais présidentiel. "Le Président (malien) était très confiant par rapport au soutien de l'Union Africaine qui s'était manifesté la veille". Le représentant de l'ONU a appelé la junte à garantir la sécurité de l'ancien président malien et à libérer les personnes détenues lors du coup d'Etat.

S'agissant des sanctions brandies par la CEDEAO (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest), l'Ambassadeur Djinnit a dit qu'elles "visent essentiellement la junte".

Les sanctions de la CEDEAO incluent une interdiction de voyager et un gel des avoirs dans la région pour les membres de la junte. Mais les sanctions portent également sur la fermeture des frontières des Etats membres de l'organisation, de l'accès aux ports des pays côtiers de la zone et un gel des comptes du Mali à la banque centrale ouest-africaine.

Le représentant de l'ONU a reconnu que si la situation se maintenait cela pouvait avoir des conséquences sur les populations civiles. "Il faut espérer que les pressions combinées de la société civile (...) qui appelle au retour immédiat de l'ordre constitutionnel, avec celle de la communauté internationale, finiront pas porter des fruits", a souhaité Said Djinnit.

Le représentant de l'ONU a souligné que le Mali avait dû gérer ces derniers mois plusieurs problèmes liés à la situation dans le Sahel avec l'impact de la crise libyenne, c'est-à-dire tant le trafic d'armes que la venue de combattants d'origine Touareg au Mali.

L'Ambassadeur Djinnit a rappelé qu'une réunion ministérielle du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine s'était tenue le 12 mars à Bamako et avait réitéré son appui aux efforts du gouvernement malien. La sécurité alimentaire est l'autre grand problème du pays.

L'Ambassadeur Said Djinnit a déclaré que le Conseil de Sécurité de l'ONU avait fermement condamné le coup d'Etat militaire survenu au Mali. "Au vu de la situation actuelle la CEDEAO va rechercher le soutien du Conseil de Sécurité", a-t-il ajouté.


Casafree.com le 30/3/2012 11:26:16
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Mali : la junte militaire sous la menace d'un embargo diplomatique et économique aux conséquences désastreuses
Article suivant: La Syrie fustige la Ligue Arabe et promet de faire de la mission d'Annan un succès

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes