Accueil Casafree : Nucléaire: ElBaradei rencontre le négociateur iranien avant son rapport à l'ONU - Actualité Mondiale - Webzine
Actualité Mondiale : Nucléaire: ElBaradei rencontre le négociateur iranien avant son rapport à l'ONU
Le principal négociateur iranien sur le nucléaire, Ali Larijani, doit rencontree mardi à Vienne Mohamed ElBaradei, le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique, qui doit rendre sous peu un rapport au Conseil de sécurité confirmant que l'Iran enrichit l'uranium avec une maîtrise croissante.

Les deux hommes doivent discuter de la proposition de "pause" présentée par M. ElBaradei qui prévoit une suspension de l'enrichissement par l'Iran et une suspension des sanctions décidées dans une résolution du 23 décembre des Nations unies.

Il va s'agir "d'un effort de dernière minute", a déclaré M. ElBaradei dans un entretien publié mardi par le Financial Times, où il estime que l'Iran aura d'ici à six mois à un an acquis le savoir-faire pour enrichir de l'uranium à une échelle industrielle, avec 3.000 centrifugeuses fonctionnant "en cascade".

Mais l'Iran est encore "très loin d'avoir la capacité de fabriquer une bombe", a-t-il souligné.

Les Occidentaux, notamment, soupçonnent Téhéran de vouloir avancer vers l'arme nucléaire en produisant à terme de l'uranium hautement enrichi, mais l'Iran souligne qu'il sera faiblement enrichi (jusqu'à 5% environ) pour ne produire que de l'électricité civile.

Interrogé sur la date à partir de laquelle pourraient être mises en place les 3.000 centrifugeuses qui permettraient l'enrichissement à l'échelle industrielle, le chef de l'AIEA a évoqué les inspections par son agence des installations iraniennes déclarées en vertu des accords de garanties découlant du Traité de non-prolifération (TNP).

Il a répondu au Financial Times: "Je ne sais pas, ça pourrait être un an, six mois. Mais il faut bien se souvenir que tant que ces 3.000 (machines) seront placées sous les garanties du TNP, elles ne pourront aller au-delà de 5%".

"Il y a une grande différence entre acquérir le savoir-faire pour l'enrichissement et mettre au point une bombe", a déclaré M. ElBaradei. S'appuyant sur les estimations des services de renseignements américains et britanniques, il a jugé que l'Iran ne serait en mesure de produire une arme nucléaire que d'ici à cinq à dix ans.

"Vous ne pouvez pas bombarder le savoir-faire", a-t-il ajouté en mettant en garde contre toute intervention militaire américaine ou israélienne et même contre un durcissement des sanctions. Il a prôné au contraire un dialogue accru, assorti de garanties de sécurité des Etats-Unis, pour rompre les tensions "psychologiques" et éviter de déstabiliser la région.

"La situation idéale est de s'assurer qu'il n'y a pas de capacité industrielle, qu'il y a des inspections complètes" des installations nucléaires iraniennes, selon lui.

Mais, a-t-il regretté, l'Iran va très probablement ne pas se conformer à la demande du Conseil de sécurité de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium.

Ceci va figurer dans le rapport que M. ElBaradei doit remettre d'ici à vendredi au Conseil.

Téhéran a refusé jusqu'à présent de se plier aux exigences de l'ONU.

Au contraire, a-t-on appris de sources diplomatiques lundi, du gaz UF6 nécessaire à l'enrichissement de l'uranium a été apporté de l'usine de conversion d'Ispahan au nouveau centre souterrain de Natanz, où l'Iran a commencé à installer le mois dernier des chaînes de centrifugeuses.

"Un conteneur d'UF6 (gaz d'hexafluore d'uranium) a été acheminé à Natanz au début du mois, et, de cette façon, (les Iraniens) peuvent l'introduire dans les centrifugeuses s'ils le veulent", a déclaré un diplomate, dont les propos ont été confirmés de source proche de l'AIEA.

La résolution 1737 de l'ONU impose des sanctions limitées contre les programmes nucléaire et balistique de l'Iran après son refus de toute suspension des activités à Natanz.

Selon M. ElBaradei, l'Iran y dispose d'ores et déjà d'une cascade de 164 centrifugeuses et les expériences avec deux autres cascades de 164 centrifugeuses dans le cadre d'un programme pilote donnent des résultats.

Source: AFP

Casafree.com le 20/2/2007 10:48:52
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Ahmadinejad refuse la suspension de l'enrichissement pour négocier
Article suivant: Ségolène Royal répond en direct aux Français

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes