Accueil Casafree : Irak: spectaculaire enlèvement de 100 personnes à Bagdad - Actualité Mondiale - Webzine
Actualité Mondiale : Irak: spectaculaire enlèvement de 100 personnes à Bagdad
Des hommes armés portant des uniformes de police ont procédé mardi à Bagdad à un spectaculaire enlèvement collectif de près de cent personnes, dans un bâtiment du ministère de l'Enseignement supérieur, entraînant l'arrestation de cinq hauts gradés de la police.

Dans le même temps, 51 personnes sont mortes mardi à travers l'Irak, secoué sans relâche par les violences confessionnelles qui ont conduit le pays au bord de la guerre civile.

Après les attentats qui ont tué dimanche 54 personnes, les exécutions sommaires avec la découverte lundi de 46 corps criblés de balles et portant des traces de torture, c'est un enlèvement collectif d'une ampleur exceptionnelle qui a eu lieu à Bagdad.

"Des hommes armés se présentant comme des commandos de la police ont fait irruption dans un bâtiment du ministère et enlevé près de 100 employés et visiteurs, après un affrontement avec les gardes", a annoncé à la télévision publique Iraqia, le ministre de l'Enseignement supérieur Abed Diab al-Oujaili.

Les ravisseurs, portant l'uniforme des commandos de la police, sont arrivés à bord d'au moins 20 véhicules dans le bâtiment du département de la recherche scientifique, dans le quartier de Karrada (centre-ouest).

Quelques heures plus tard, cinq hauts gradés de la police en charge de ce quartier de Bagdad ont été arrêtés sur ordre du ministère de l'Intérieur.

Trois rescapés ont par ailleurs été recueillis quelques heures après leur enlèvement près d'un hôpital du centre de la capitale.

"Une camionnette a déposé ces trois personnes derrière l'hôpital al-Kindi. Ils avaient les yeux bandés et étaient choqués. Ils n'avaient plus d'argent, mais ils étaient indemnes", a affirmé un médecin qui y travaille, sous couvert de l'anonymat.

Cet enlèvement survient alors que plusieurs dizaines de milliers de policiers irakiens et soldats américains sont déployés à Bagdad, pour tenter de sécuriser la capitale, en proie à des violences confessionnelles qui ont fait des milliers de morts depuis le début de l'année.

Les enlèvements collectifs, le plus souvent à caractère confessionnel, ne sont pas rares en Irak, et la communauté sunnite dénonce de longue date la responsabilité d'escadrons de la mort chiites agissant dans l'ombre des forces de sécurité.

La violence frappe régulièrement les cadres ou futurs cadres irakiens - médecins, avocats, architectes, ingénieurs, universitaires. Plusieurs centaines d'entre eux ont été tués délibérément depuis le début de la guerre en 2003, provoquant l'émigration de bon nombre d'entre eux.

Dix civils ont aussi été tués et 25 blessés dans l'explosion d'une voiture piégée dans le marché de Chorja, dans le centre de Bagdad, l'un des plus importants de la capitale qui a été fréquemment frappé par des explosions et des attentats suicide.

Sept personnes ont été tuées et 25 blessées dans un autre attentat à la voiture piégée dans le quartier chiite déshérité de Sadr City, dans le nord-est de Bagdad.

Sept autres personnes, dont un garde du corps de l'ancien Premier ministre Iyad Allaoui, ont été tuées dans des attaques dans la capitale et ses environs.

La violence a aussi frappé à Mossoul, à 370 km au nord de Bagdad, où onze civils ont été tués au cours de plusieurs attaques, et à Baaqouba (60 km au nord de la capitale), où onze personnes, dont quatre policiers, ont été assassinées par des hommes armés.

Dans la région de Kout, à 130 km au sud-est de Bagdad, deux soldats irakiens ont été tués dans une embuscade. Un policier et un civil sont morts dans l'explosion d'une bombe artisanale à Kirkouk (à 250 km au nord de Bagdad) et un civil a été tué dans l'explosion d'une voiture piégée à Tikrit, à 180 km au nord de la capitale.

Source: AFP

Casafree.com le 14/11/2006 17:33:54
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: La cour suprême espagnole ordonne un nouveau procès pour le meurtre de deux Marocains
Article suivant: Les stars du Web 2.0 ont joué à guichet fermé à San Francisco

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
Palox
Posté le: 15/11/2006 0:06  Mis à jour: 15/11/2006 0:06
Bavard
De: Québec
Envois: 8523
 Re: Irak: spectaculaire enlèvement de 100 personnes à Bagdad
Un nouveau groupe de personnes libéré

Un nouveau groupe de personnes, parmi la centaine qui avaient été enlevées mardi dans un bâtiment du ministère de l'Enseignement supérieur à Bagdad, ont été libérées, a indiqué une source des services de sécurité.

Les recherches se poursuivent pour retrouver les autres, a-t-on ajouté de même source, alors que le ministère de l'Intérieur affirmait que «la plupart des personnes enlevées avaient été libérées».

«Un nouveau groupe a été libéré à Talibiya (nord-est de Bagdad), Baladiyate (est) et Kerrada (centre) tard mardi soir», a dit la source de sécurité sans préciser leur nombre.
Elle a cependant affirmé que «le nombre total des personnes libérées avait atteint 25» et précisé qu'elles avaient toutes «les yeux bandés à l'aide d'un papier adhésif».

Source:AFP

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes