Accueil Casafree : Toujours des violences, Bush se targue du soutien des Américains - Actualité Mondiale - Webzine
Actualité Mondiale : Toujours des violences, Bush se targue du soutien des Américains
Les violences n'ont pas faibli en Irak où dix Irakiens, dont cinq insurgés, ont été tués dimanche dans différentes attaques alors qu'à Washington le président George W. Bush a estimé que sa réélection signifiait une approbation de la guerre en Irak par l'électorat américain.

Dix Irakiens, dont le fils d'un représentant de l'ayatollah Ali Sistani, ont été tués dans différentes attaques, a-t-on appris auprès de l'armée américaine et de sources policières irakiennes.

Le fils d'un représentant de l'ayatollah Ali Sistani, la figure emblématique des chiites irakiens, dans la province de Wassit, au sud-est de Bagdad, a été assassiné dimanche soir, a déclaré la police.

Cinq insurgés ont été tués par les troupes américaines dans la ville de Mossoul, au nord de Bagdad, a déclaré un haut responsable militaire américain à l'AFP.

En outre, des insurgés ont tué un enfant et blessé un autre alors qu'ils ouvraient le feu sur une autre patrouille dans la ville, a ajouté le lieutenant-colonel Kurilla du 1er bataillon du 24ème régiment basé à Mossoul.

Par ailleurs, un officier de police a été tué par des hommes armés au centre de la ville de Ramadi, à 100 km à l'ouest de Bagdad, selon des sources policières et hospitalières.

A Bagdad, des inconnus ont tué un responsable du Comité de débaassification, organisme en charge d'écarter de l'administration de hauts responsables du parti Baas, au pouvoir sous le régime de Saddam Hussein.

Une source au ministère de l'Intérieur a par ailleurs fait état de l'assassinat, dans la capitale, d'un responsable des chemins de fer.

Enfin, un commandant de la police irakienne, Omar Ibrahim Jihad, a été abattu par des hommes armés qui ont pris la fuite, a ajouté la source du ministère sans donner davantage de précisions.

Par ailleurs, à Bagdad s'est produit un attentat auquel a réchappé un membre du Conseil national irakien (parlement intérimaire), Mme Salama al-Khafaji.

Les circonstances précises de l'attentat n'ont pas été révélées dans l'immédiat. Mme Khafaji, parlementaire chiite, avait déjà échappé en mai 2004 à une attaque contre son convoi à Bagdad, qui avait coûté la vie à son fils et à l'un de ses gardes du corps.

A la veille d'entamer un nouveau mandat de quatre ans à la Maison Blanche, le président américain George W. Bush a de son côté estimé que l'élection présidentielle de novembre lui a accordé un blanc-seing pour sa politique en Irak.

"Nous avons eu un moment pour faire les comptes, c'était l'élection de 2004 (...) Les Américains ont écouté divers points de vue sur ce qui se passait en Irak, ils ont regardé les deux candidats, et ils m'ont choisi", a affirmé M. Bush dans un entretien publié par le Washington Post.

Invité de la chaîne CBS, le sénateur Ted Kennedy a jugé "ridicule" cette position et estimé que "l'Irak est le Vietnam de George Bush".

Alors que quelque 150.000 soldats américains sont déployés sur le terrain, M. Bush a dit ne pas avoir l'intention de demander au Congrès plus de soldats pour l'Irak. Interrogé à deux reprises sur un éventuel retrait des troupes américaines, il n'a pas donné de date mais a répondu que ce serait "aussi rapidement que possible".

Les Américains "ne partiront pas avant d'avoir rempli leur mission", a-t-il assuré avant de préciser qu'"une partie de la mission est d'entraîner les troupes irakiennes à combattre le terrorisme".

Après les élections du 30 janvier en Irak, la mission principale des forces américaines sera de former les militaires et policiers irakiens à prendre en charge la sécurité du pays, a affirmé le futur commandant des troupes terrestres américaines, le général John Vines.

Cet officier qui remplacera à la mi-février le général Thomas Metz, a expliqué dans une interview publiée dimanche par le New York Times que 10.000 conseillers américains supplémentaires de l'armée de Terre pourraient être affectés auprès des unités irakiennes.

Par ailleurs, la Cour martiale de Fort Hood (Texas) a condamné samedi à dix ans de prison militaire et à la radiation de l'armée le soldat américain Charles Graner, considéré comme le principal responsable des sévices infligés à des détenus irakiens dans la prison d'Abou Ghraib, près de Bagdad.

Ancien gardien de prison dans le civil, Graner est le premier militaire américain a être condamné par une Cour martiale aux Etats-Unis pour l'affaire de la prison d'Abou Ghraib. Le scandale a éclaté au printemps dernier avec la publication de photos de prisonniers humiliés par des soldats américains, notamment empilés nus pour former une pyramide humaine.

Avant d'être conduit à la prison, M. Graner a dit à des journalistes qu'il n'avait pas de regrets.

Sur le terrain, à Bagdad, des centaines de partisans du chef chiite radical Moqtada Sadr ont manifesté devant le ministère du Pétrole contre la pénurie d'essence et les coupures répétée du courant électrique.

Un responsable du mouvement, cheikh Malek al-Kinani, a annoncé que les manifestants venus surtout des provinces chiites du sud comptaient poursuivre leur sit-in devant le ministère pendant trois jours, "pour montrer le mécontentement du peuple irakien".

Dans une démonstration de force avant le scrutin du 30 janvier auquel le chef radical ne participe pas, des milliers de ses partisans avaient déjà organisé samedi des protestations similaires dans plusieurs villes d'Irak.

Toujours en vue des élections, un comité multi-ethnique a été chargé de superviser les élections dans la région de Kirkouk.

"Ce comité est formé de quatre personnes représentant chacune l'une des principales entités vivant à Kirkouk: un Kurde, un Arabe, un Turcoman et un chrétien", a déclaré Abdel Hussein al-Hindaoui, chef de la Commission électorale irakienne, lors d'une visite dans la ville.

Source : AFP

Casafree.com le 17/1/2005 5:24:24
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Association Al Birr : Aider matériellement et moralement les jeunes handicapés
Article suivant: Condamné à dix ans de prison, l'ex-gardien d'Abou Ghraib ne regrette rien

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes