Accueil Casafree : Arcelor-Mittal : un mariage de raison - Economie - Webzine
Economie : Arcelor-Mittal : un mariage de raison
Les groupes sidérurgiques Arcelor et Mittal Steel ont présenté lundi leur projet de fusion, un "mariage de raison" qui va donner naissance à un géant mondial de l'acier.

Baptisé Arcelor-Mittal, le groupe ne conservera pas comme PDG le patron d'Arcelor Guy Dollé, qui avait mené la bataille contre Mittal pendant cinq mois.

"J'espère que ce mariage de raison aboutira à terme à un mariage du coeur", a déclaré le président du conseil d'administration d'Arcelor Joseph Kinsch, qui a mené tout le week-end les négociations avec Mittal.

"Je crois que ce mariage va durer", a déclaré Lakshmi Mittal, le patron du groupe éponyme. "Je n'ai pas de doute que nous avons un avenir exaltant à la fois pour l'entreprise et pour l'industrie", a-t-il ajouté.

Au lendemain de l'annonce du projet, les deux hommes tenaient une conférence de presse commune dans le fief d'Arcelor à Luxembourg dans une ambiance glaciale. "Des deux côtés, nous ne devons pas avoir de regret après la finalisation de l'accord", a déclaré M. Kinsch, sans un regard pour M. Mittal.

L'offre d'achat de Mittal, annoncée le 27 janvier, a finalement été recommandée dimanche soir à l'unanimité par la direction d'Arcelor.

Elle valorise Arcelor à 25,4 milliards d'euros, a précisé M. Kinsch.

Cette OPA, qui devait se conclure le 5 juillet, "devrait se terminer mi-juillet et peut-être avant", a affirmé Aditya Mittal, directeur financier de Mittal et fils de Lakshmi.

Une assemblée générale des actionnaires est prévue le 30 juin.

Le groupe de l'Indien Lakshmi Mittal, cinquième fortune mondiale, a arraché l'accord de la direction du groupe européen en relevant son offre et en acceptant d'être minoritaire dans le nouvel ensemble.

Mittal proposera aux actionnaires 40,4 euros par action Arcelor, contre 37,74 euros jusque-là et un peu plus de 28 euros en janvier. L'offre est mixte (69% de son offre en titres, 31% en cash), le total en cash étant de 8,5 milliards d'euros.

Les actionnaires d'Arcelor détiendront 50,6% et ceux de Mittal 49,4%, dont 43% pour la famille Mittal. Le conseil d’administration comportera 18 membres, 12 venus d’Arcelor et 6 désignés par Mittal.

Arcelor-Mittal "devra servir de modèle à la sidérurgie mondiale", selon M. Kinsch et produira 116 millions de tonnes par an, trois fois plus que n'importe quel concurrent actuel. Son chiffre d'affaires sera de 60 milliards d'euros et ses effectifs de 320.000 salariés.

Cette annonce a été diversement accueillie dans le monde. En Inde, le ministre des Finances Palaniappan Chidambaram s'est dit "fier" de voir un homme d'affaires né en Inde devenir "le plus grand fabricant de métal du monde".

En Russie, en revanche, la pilule avait du mal à passer alors qu'Arcelor avait annoncé fin mai un accord en vue d'un mariage avec Severstal, le groupe de l'oligarque Alexeï Mordachov.

Dès dimanche soir, Severstal a rappelé qu'Arcelor était lié par un contrat et s'est dit "très surpris" de cette annonce.

La presse russe avançait qu'Arcelor avait utilisé Severstal pour forcer Mittal Steel à renchérir son offre.

"Tous les engagements y compris les clauses du contrat (dont l'indemnité de 140 millions d'euros pour rupture de contrat), seront respectés", a assuré M. Kinsch.

Le ministre luxembourgeois de l'Economie Jeannot Krecké a assuré que son gouvernement apporterait son soutien au développement stratégique du nouveau groupe. Le Grand Duché détient actuellement 5,6% du capital d'Arcelor.

En France où l'annonce de l'OPA de Mittal le 27 janvier avait mal accueillie, le ministre de l'Economie Thierry Breton s'est "réjoui" que ce rapprochement se fasse de manière "amicale". Mais le mariage, dénoncé par la gauche, a un goût amer pour les salariés d'Arcelor, inquiets de l'avenir des sites et des emplois en France comme en Europe.

Le marché a salué ce futur mariage. Le titre Arcelor, dont la cotation a repris lundi à 11H00 GMT, a bondi de 7,94% à 37,80 euros.

Source : AFP


Casafree.com le 26/6/2006 18:59:58
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Arcelor-Mittal : Les principales étapes de la bataille de l'acier
Article suivant: Israël menace de déclencher une opération militaire après l'enlèvement d'un de ses soldats

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes