Accueil Casafree : Faible chance de survie pour Ariel Sharon - Actualité Mondiale - Webzine
Actualité Mondiale : Faible chance de survie pour Ariel Sharon
LONDRES (AP) -- La perspective d'un rétablissement d'Ariel Sharon semble un peu plus lointaine après l'annonce de nouveaux saignements cérébraux. Cinq heures durant, vendredi, les chirurgiens ont opéré le Premier ministre israélien âgé de 77 ans pour retirer le sang et traiter un oedème cérébral. Les dernières complications réduisent cependant un peu plus ses chances de survie, selon les experts.

"Il semble qu'il s'agisse d'une dernière tentative désespérée pour sauver quelque chose", mais le pronostic est extrêmement pessimiste, a souligné le Dr Anthony Rudd, spécialiste des attaques à l'hôpital St. Thomas de Londres.

L'état de santé d'Ariel Sharon s'est dégradé le 18 décembre, quand il a été victime d'une attaque causée par un caillot de sang venant du coeur.

Au cours du traitement, les médecins ont découvert la présence d'un petit trou dans le coeur d'Ariel Sharon, une malformation de naissance à laquelle ils envisageaient de remédier dans la mesure où ils la considéraient comme une possible cause de l'attaque.

L'intervention, qui avait entraîné la prescription d'un anticoagulant, devait avoir lieu jeudi. Mais, le Premier ministre israélien a été victime mercredi soir d'une grave attaque due à la rupture d'un vaisseau sanguin dans la partie droite de son cerveau. On ignore si ce vaisseau était situé dans la région affaiblie à la suite de la première attaque, mais un tel événement n'est pas rare.

Les médecins ont travaillé toute la nuit de mercredi à jeudi pour stopper l'hémorragie et retirer le sang. Depuis, Ariel Sharon a été maintenu dans un coma artificiel, sous assistance respiratoire et des sédatifs puissants lui ont été administrés, afin de lui permettre de se rétablir.

Ils ont précisé jeudi qu'ils envisageaient d'arrêter le traitement à la fin du week-end, lorsqu'ils seraient en mesure d'évaluer l'étendue des dommages consécutifs à l'attaque et de déterminer s'il est inconscient du fait des médicaments, ou dans un coma à cause de l'attaque.
Vendredi matin, les médecins d'Ariel Sharon ont précisé que des scanners cérébraux avaient permis de constater une pression intracrânienne accrue, d'autres saignements et une "petite dilatation d'un des lobes du cerveau".

Les saignements dus à une attaque peuvent interférer dans le drainage naturel du liquide dans lequel baigne le cerveau. Ce qui peut entraîner un oedème.

Au cours d'une intervention de cinq heures, les chirurgiens ont donc enlevé le sang et traiter l'oédème, en insérant un mince tube de drainage dans son cerveau.

Compte tenu des épisodes de saignement répétés et des problèmes auxquels les médecins sont confrontés, le pronostic reste très grave, de l'avis du Dr Philip Stieg, président de neurochirurgie au Weill-Cornell Medical College à New York, qui souligne que chacun de ces épisodes cause un dommage cérébral supplémentaire.

Les médecins d'Ariel Sharon ont expliqué qu'un scanner cérébral réalisé après la dernière opération avait montré des améliorations mais que son état de santé demeurait grave.

Et pour les experts, il est trop tôt pour se prononcer sur l'importance des dommages causés aux fonctions cérébrales.

On ignore par ailleurs si les nouveaux saignements sont consécutifs à une seconde rupture du vaisseau sanguin, à l'origine de la grave attaque de mercredi ou à la rupture d'un autre vaisseau, ce qui témoignerait d'une nouvelle attaque. AP

@nouvelobs

Casafree.com le 6/1/2006 18:52:21
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Casafree : Secouez moi !
Article suivant: Maroc: Le rapport du cinquantenaire ,Quand la démographie commande…

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes