Accueil Casafree : Jamal Belhasni "Mon objectif est de devenir champion du monde du Super Stock" - Sports - Webzine
Sports : Jamal Belhasni "Mon objectif est de devenir champion du monde du Super Stock"
Entretien avec le nouveau champion du monde de jet «Expert ski limited»

Il est écrit, quelque part, que de la rencontre entre Oussama El Allam et Jamal Belhasni naîtra quelque chose de grandiose. Quelque chose dont le monde parlera.

Et pourtant, rien ne prédestinait la rencontre de ces deux personnes ! Ni l'âge, ni le milieu, ni le niveau intellectuel, ni même la proximité (l'un était en Europe, l'autre à Salé). Mais les dieux du sport en avaient décidé autrement ! Ils mirent l'un sur le chemin de l'autre. Et de là est né un destin hors du commun pour les deux !

Oussama El Allam, président de la Fédération Royale marocaine de jet ski est l'un de ces hommes au contact desquels vous découvrez une méticulosité et une détermination qui rappellent la passion. Depuis son avènement, les choses du jet se sont succédées à une vitesse vertigineuse. Une structuration de l'Assemblée nationale, ancêtre de la Fédération, puis le jet commence à prendre forme.

Timidement, cette belle discipline commence à se faire une place de choix sur l'échiquier sportif national. Une timidité qui cédera place peu à peu à une assurance engendrée par des résultats des plus encourageants. Une pléiade de jeunes va s'imposer pour le plus grand plaisir du futur président de la future Fédération. Mais les affaires du jet vont prendre une autre tournure et imposer une restructuration d'où naîtra la Fédération Royale marocaine de jet ski.

Les résultats probants, la régularité du championnat et l'apparition de nouveaux talents vont pousser le président Oussama El Allam à redoubler d'efforts, à tisser un réseau de relations avec les sponsors et à procéder à la prospection de nouveaux talents. Cette dernière intention mettra le jeune Jamal sur le chemin du jeune président.

Ce dernier, appliquant les Directives Royales, va se tourner, dans sa prospection, vers les enfants démunis. Ainsi le destin de ces deux personnes va s'entremêler jusqu'à devenir un seul. Jamal qui avait alors 15 ans vivait dans l'orphelinat et travaillait comme… équilibriste dans un …cirque ! La suite vous la connaissez!

Nous avons retrouvé Jamal Belhasni pour nous livrer ses impressions sur cet éclatant succès, sur la part de son président dans ce succès, sur les conditions de préparation par ce mois de Ramadan etc.

Le matin : Comment s'est déroulée la préparation de ce championnat du monde?

Jamal Belhasni : Nous avons entamé sérieusement la préparation 20 jours avant le championnat du monde matin et soir (1h 30 +1h30). Avant, la préparation se poursuivait, quand même, à un rythme poussé. Mais à l'approche du championnat qui s'est déroulé aux USA en Arizona, les entraînements sont devenus plus soutenus.

Qui supervisait cette préparation ?

C'est Monsieur Oussama El Allam en personne. C'est lui qui a établi le programme de A à Z. Pour la condition physique, c'était Monsieur Abdedaïm qui s'en occupait.

Quand vous êtes-vous déplacé aux Etats-Unis ?

La manifestation était fixée entre le 11et le 16 octobre. M. El Allam a tenu à ce que nous soyons aux USA 10 jours avant. Et ce, pour que je puisse m'acclimater avec les conditions de la compétition. J'avais avec moi deux mécaniciens, Saïd Boubella et Saïd Bousselman, et leur chef, le Belge Peter Smith.

Ce n'était pas trop dur avec le Ramadan ?

En effet c'était trop dur. Car même avec des entraînements soutenus, la chaleur est venue s'ajouter aux conditions (40°) en Arizona. Cela ne m'empêchait pas de suivre 30 minutes de condition physique et 30 minutes de jet. A cela, s'ajoute le voyage exténuant qui a duré entre Casablanca et la Belgique où nous nous sommes arrêtés pendant 3h, vers New York 8h, Las Vegas 5h, Arizona 3h !!!

Quels étaient tes principaux adversaires ?

J'avais Thyron Motsouris, le Sud-africain, Michael Torret, le Français, Antony Bernaut, le Belge, Klypen Stein, le Canadien et enfin Christen Sandtory, le Norvégien. Mais les plus dangereux ce sont le Français et l'Africain du Sud. Lors de la compétition la première manche (ndlr : il y en avait deux de 9 tours), l'Africain du Sud s'était classé 1er, le Français 2e et moi 3e. Mais lors de la dernière manche, je suis devenu premier, le Français 4e, et l'Africain du Sud était resté très, très loin derrière !

Combien y avait-il de pays participants

Il y en avait 36 !!

Quel est ton objectif après ce sacre mondial ?

J'aimerai devenir champion du monde professionnel du "Super Stock" , le top ! Et créer une école où je pourrai faire bénéficier les jeunes, ceux de ma condition et les autres également de mon expérience.

Quelle différence y a-t-il entre l'Expert ski limited et le Super Stock ?

La différence entre l'Expert ski Limited et le Super Stock est que le premier contient l'échappement, la culasse, le carburateur, l'allumage, le boîtier CDI, la turbine, l'hélice la plaque et la coque. Il pèse 100 kg ! Le Super Stock, lui, pèse entre 150 et 160 kg. Il a le carter, le cylindre et pistons, l'allumage; mais tout cela est très modifié pour lui donner une plus grande puissance.

Par quoi aimerais-tu conclure cet entretien ?

Je lance un appel pressant à tous les sponsors. Car sans leur aide, il est très, très difficile de poursuivre une carrière sportive. Le sport a, indéniablement, besoin de sponsoring. C'est la condition sine qua none pour sa promotion.

Propos recueillis par Mohamed Mellouk

Source : Le Matin


Casafree.com le 27/10/2005 13:40:00
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Philippe Troussier, nouveau coach des Lions de l'Atlas
Article suivant: Grippe aviaire : le Maroc interdit l'importation des volailles

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes