Accueil Casafree : Le TGV Casablanca-Marrakech-Agadir envisageable dans le cadre d'un partenariat maroco-français. - Actualité Maroc - Webzine
Actualité Maroc : Le TGV Casablanca-Marrakech-Agadir envisageable dans le cadre d'un partenariat maroco-français.
Le ministre de l'Equipement et des Transports, M.Karim Ghellab, a annoncé mardi que le projet du TGV Casablanca-Marrakech-Agadir est envisageable dans le cadre d'un partenariat entre le Maroc et la France. M. Ghellab a souligné que le Royaume souhaite réaliser à ce propos une étude avec l'aide de la France sous forme d'un appui financier à l'ONCF, dans le cadre du Fonds d'Etudes et d'aides au secteur Privé (FASEP), avec le concours de consultants Français en vue d'approfondir les études relatives au projet en question.

Lors d'une rencontre à Rabat avec M. Dominique Perben, ministre français des Transports, de l'Equipement, du Tourisme et de la Mer, M. Ghellab s'est félicité de la bonne qualité générale des relations de coopération entre son département et son vis-à-vis français, soulignant que l'étude de faisabilité du projet a été réalisée par SYSTRA (société française spécialisée -filiale commune de la RATP et de la SNCF-), qui a conclu à la viabilité économique et financière dudit projet qui a mis en évidence les retombées sociales et économiques sur la région du sud et sa contribution au développement du transport entre les deux rives du bassin méditerranéen.

L'axe Casablanca-Marrakech, a dit M. Ghellab, est un projet à court terme et devrait être prêt en 2010, alors que l'axe Casablanca-Marrakech-Agadir s'inscrit dans le cadre du moyen terme.

S'agissant du domaine des infrastructures et de la formation, l'objectif de cette coopération est le développement du capital humain via la formation initiale et la formation continue, a indiqué M. Ghellab, ajoutant qu'un projet de construction d'un Institut Supérieur Technique des Métiers de BTP verra le jour à Settat, sur une superficie de 80 hectares, pour un financement estimé entre 4 et 5 millions d'euros.

Le ministre du tourisme, de l'artisanat et de l'économie sociale, M. Adil Douiri, s'est félicité pour sa part des bonnes relations qui existent entre les départements du tourisme des deux pays, annonçant la construction à Tanger d'"une grande école de tourisme du continent africain".

Il appelé la partie française à davantage de coopération en matière de formation et d'échange d'expériences en vue de réaliser un grand guide, à l'instar de celui existant en France, pour "externaliser le classement des hôtels marocains" .

Prenant la parole, le ministre français des transports s'est dit "impressionné par l'ampleur des projets réalisés au Maroc" en tant que "priorités définies" par SM le Roi Mohammed VI, avant de souligner que les différents points évoqués par les ministres marocains seront pris en considération pour une coopération effective dans les différents domaines relevant de sa compétence.

Concernant notamment le projet de TGV Casablanca-Marrakech-Agadir, M. Perben a exprimé le grand intérêt manifesté à ce sujet aussi bien par le gouvernement français que par les entreprises de l'hexagone, ajoutant que plusieurs options techniques mériteraient d'être examinées.


Paru sur Aujourd'hui le Maroc du 27-9-2005
Avec la MAP

Casafree.com le 27/9/2005 11:17:33
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Thales fournira des cartes d'identité sécurisées à puce au Maroc!
Article suivant: Meknès : coup de colère royal contre la gestion du PJD!

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes