Accueil Casafree : Jeux vidéo: le Tokyo Game Show, un salon pour toutes les générations - High Tech - Webzine
High Tech : Jeux vidéo: le Tokyo Game Show, un salon pour toutes les générations
Le Tokyo Game Show (TGS) n'est pas seulement un rite annuel obligé pour les jeunes inconditionnels du jeu vidéo ou les professionnels du secteur. Cette Mecque du divertissement numérique attire aussi les familles au complet.

"C'est la particularité de ce salon", souligne un habitué. Plus de 176.000 personnes --dont 36.000 professionnels-- ont arpenté entre vendredi et dimanche les vastes travées du TGS, dont la quinzième édition (130 exposants, 1.433 stands) se tenait dans un centre d'exposition de la grande banlieue de Tokyo, le Makuhari Messe, dans une ambiance assourdissante mais bon enfant.

Sur les deux seules journées ouvertes au grand public, samedi et dimanche, quelque 140.000 visiteurs, dont près de 20.000 enfants de moins de 12 ans, sont venus au TGS, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Association des fournisseurs de divertissement numérique (CESA), organisatrice du salon.

Un vaste espace était spécialement réservé aux plus jeunes, où les jeux violents étaient exclus et les adultes sans enfants interdits de séjour.

Selon une étude de la CESA publiée l'an dernier, plus de 27 millions de Japonais de 3 à 60 ans (sur 91,55 millions appartenant à cette tranche d'âge) goûtent les joies du jeu vidéo sur tous les types de consoles ou de terminaux.

Parmi ces adeptes de la "manette", on compte 7,8 millions de 3-12 ans et 6,17 millions de 25-34 ans.

Parents nés avec les premières consoles et enfants "élevés à la PlayStation" de Sony partagent les mêmes loisirs numériques même s'ils ne jouent pas forcément ensemble aux mêmes jeux.

La foule du TGS illustre également l'attrait de la gent féminine pour le divertissement virtuel. Fillettes et adolescentes sont aussi douées que les garçons.

Sur les stands, console ou téléphone portable en mains, des femmes de 30 à 50 ans disent apprécier la simplicité de certains titres, comme les jeux de puzzles ou les animaux virtuels. Près de dix millions de Nippones sont accros aux jeux vidéo, selon la CESA.

Si les Japonais sont joueurs de plus en plus tôt (dès 2 ou 3 ans) et le restent de plus en plus tard (jusqu'à 60 ans), c'est que l'éventail de titres couvre tous les publics, comme le prouve la diversité des 552 nouveautés présentées cette année au TGS.

En 2004, 59% des jeux classés par la CESA (874 titres) étaient pour tous les âges.

la firme Nintendo joue à plein sur ce registre de la continuité, du jeu en famille, de la simplicité, voire de la nostalgie. Ses vieux succès réédités pour les nouvelles consoles font un tabac.

Face au vieillissement de la population japonaise, le TGS 2005 a fourni la preuve que les créateurs adaptent leur stratégie pour cumuler tous les publics (enfants, parents, grand-parents, filles et garçons), et pas seulement au Japon.

Même si la majorité des titres visent les 3-35 ans, les développeurs travaillent désormais activement pour le marché des "seniors". Naissent ainsi des jeux spécifiques (réflexion, logique, stratégie), plus en phase avec les besoins et goûts de cette tranche d'âge.

C'est le cas d'"Otana Training" ("entraînement pour adulte") sur Nintendo DS. But du jeu: répondre le plus vite possible à des tests (calcul mental, logique, lecture rapide de texte en japonais) pour exercer son cerveau.

Source : AFP


Casafree.com le 19/9/2005 16:00:00
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Fouilles archéologiques sur internet
Article suivant: Le trou d'ozone au dessus du Pôle sud proche du record de 2003

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes