Accueil Casafree : Face à la crise, l'Afrique doit compter davantage sur son capital humain - Actualité Afrique - Webzine
Actualité Afrique : Face à la crise, l'Afrique doit compter davantage sur son capital humain
Face à la dégradation de l'économie mondiale qui a fortement affecte les ressources traditionnelles des pays en développement, le bureau international du travail (BIT) estime que les pays de l'Afrique sont désormais appelés à compter sur leurs ressources humaines pour franchir le cap de la crise économique internationale.

"Avec la crise financière internationale, beaucoup de ressources parallèles tels que les aides publiques au développement, les recettes de matières premières et les revenus de la diaspora à l'étranger risquent de s'amenuiser sérieusement à court terme. Le temps de compter davantage sur le capital social et humain en Afrique est peut être venu", a affirmé Faustina Van Aperen, responsable de la représentation du BIT à Dakar.

"Le capital humain est la valeur la plus sûre et la plus durable pour tout pays et l'Afrique dispose de l'atout d'une jeune démographie. Des jeunes en bonne santé, éduqués et formés à un emploi, constituent le meilleur gage de l'Afrique pour réussir le défi du développement et sortir de la pauvreté", a souligné la responsable du BIT lors de la célébration, jeudi à Dakar, de la journée mondiale du travail décent.

La crise financière internationale s'est vite traduite par une forte récession de l'économie mondiale et un ralentissement de l'ensemble des secteurs économiques, l'industrie en tête.

Selon plusieurs intervenants à cette rencontre, l'impact de la récession a été immédiat dans les pays développés aussi bien que les diverses mesures de relance, alors que les effets de la crise ne font que commencer dans les pays en développement avec de sombres perspectives et peu de moyens pour manoeuvrer.

Et d'expliquer que la baisse des transferts des travailleurs africains dans les pays développés, le fort repli de la demande internationale en matières premières et l'effondrement de leurs cours et la régression de l'aide au développement commencent à ébranler sérieusement les fragiles équilibres économiques des pays en développement.

Selon les participants à cette rencontre, la meilleure stratégie pour les pays du continent africain, face à cette situation, consiste à investir dans le capital humain par l'éducation et la formation.

Et d'assurer qu'une telle stratégie est à même d'assurer aux pays du continent de traverser sans grands risques la conjoncture actuelle et préparer l'après crise avec des économies fondées sur des valeurs sûres de développement durable.

Casafree.com le 9/10/2009 2:26:12
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Appel à la mise en place d'un accord international pour assurer l'approvisionnement en gaz
Article suivant: Plus de 120 exposants à la 2ème édition de MaroCuir

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes