Accueil Casafree : Des cambodgiens retrouvés dans la jungle après 25 ans d'errance - Insolite - Webzine
Insolite : Des cambodgiens retrouvés dans la jungle après 25 ans d'errance
Sept familles cambodgiennes qui avaient fui l'avancée des troupes vietnamiennes à la fin du régime khmer rouge il y a 25 ans ont été retrouvées dans la jungle où elles ont survécu sans aucun contact avec le monde extérieur, a-t-on appris mardi.

Les 34 personnes --âgées de quelques jours à 55 ans-- membres de quatre groupes ethniques différents, portaient des vêtements plus que sommaires faits d'écorces et de feuillages et s'étaient nourries toutes ces années de feuilles et d'animaux sauvages.

Elles ont été découvertes par des responsables laotiens simplement parce qu'elles s'étaient égarées de l'autre côté de la frontière.

"Ils avaient fui devant les soldats vietnamiens", a expliqué Pen Bunna, de l'ONG Adhoc, "ils pensaient que les soldats vietnamiens contrôlaient toujours la région".

Ces familles avaient déserté leur village en 1979 devant l'arrivée du corps expéditionnaire vietnamien venu chasser Pol Pot et ses hommes du pouvoir en 1979 et qui a quitté le Cambodge dix ans plus tard.

Elles ont vécu depuis une vie de nomades dans les zones frontalières proches du Laos et du Vietnam, connues comme "l'Est sauvage" car ce sont les plus inaccessibles du royaume. Beaucoup ont contracté le paludisme et diverses autres maladies.

"Ils sont comme des sauvages, ils ne savent rien", a dit à l'AFP Kham Khoeun, gouverneur de la province frontalière de Ratanakiri auquel les Laotiens ont remis ces personnes.

"Ils n'ont eu aucune information de ce pays ni du monde extérieur. Au début ils étaient terrorisés", a ajouté le gouverneur. Seuls trois d'entre eux parlaient le khmer.

Source : AFP

Casafree.com le 24/11/2004 4:25:05
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Le haut débit : 128 kbits s marque la préférence des marocains
Article suivant: Maroc Telecom : Un parcours sans faute

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes