Accueil Casafree : 200 millions de personnes consommaient des stupéfiants en 2004, selon l'Onu - Actualité Mondiale - Webzine
Actualité Mondiale : 200 millions de personnes consommaient des stupéfiants en 2004, selon l'Onu
Le marché mondial de la drogue, avec quelque 200 millions consommateurs de stupéfiants et un chiffre d'affaires de quelque 320 milliards de dollars, est un "monstre" difficile à abattre, selon le rapport annuel de l'Onu sur les drogues publié mercredi.

Le nombre de toxicomanes a progressé de 8% en un an, en raison principalement de la popularité croissante du cannabis, qui a été consommé par plus de 160 millions de personnes en 2003, soit 10 millions de plus que l'année précédente, selon ce rapport 2005 du Bureau des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC).

Les drogues de synthèse (amphétamines, méthamphétamines et ecstasy) sont en repli à 34 millions de consommateurs contre 38 millions l'année précédente mais les opiacés et la cocaïne, considérés comme les "drogues les plus problématiques" par l'Onu, ont progressé en 2004.


Près de 16 millions de personnes étaient dépendantes à l'opium, à la morphine où à l'héroïne (15 millions en 2003) et 13,7 millions avaient consommé de la cocaïne (13 millions en 2003). Compte-tenu de l'usage de plusieurs produits par certains toxicomanes, 200 millions de personnes, soit "5% de la population mondiale âgée de 15 à 64 ans" ont consommé des drogues illégales en 2004, souligne l'Onu.

Avec 320 milliards d'euros, le chiffre d'affaires de ce marché est "supérieur au produit intérieur brut individuel de presque 90% des pays du monde", ce qui en fait "un monstre" particulièrement difficile à combattre, souligne dans le rapport le directeur de l'UNODC, Antonio Maria Costa.

Malgré une baisse au Laos et en Birmanie, la production mondiale d'opium a légèrement progressé en 2004 à 4.850 tonnes, en raison de la place de plus en plus importante prise par l'Afghanistan, qui représentait 87% du marché mondial trois ans après la chute du pouvoir taliban. Celui-ci avait fini par quasiment éradiquer sa culture.

Laboratoires clandestins

Comme la consommation, la production de cannabis apparaît en forte hausse, avec une progression de 25% entre 2003 et 2002, à 40.000 tonnes. "Tous les indicateurs - production, saisies et consommation - indiquent que le marché mondial continue de progresser" et "tout porte à croire que cette expansion va se poursuivre", s'alarme l'Onu.

Après plusieurs années de baisse, la production de cocaïne est demeurée stable en 2004 à 687 tonnes, soit 26% de moins qu'en 1999, souligne le rapport. La baisse de la consommation mondiale de drogues de synthèse s'explique principalement par le démantèlement d'un grand nombre de laboratoires clandestins en Thaïlande en 2002, ainsi que par un recul de ce type de drogue aux Etats-Unis.

En termes de santé publique, les opiacés apparaissent comme la préoccupation principale en Europe et en Asie (62% des demandes de traitement en 2003), l'Amérique du Sud étant plus particulièrement affectée par la cocaïne (59%) et l'Afrique par le cannabis (64%).

Marqué par l'augmentation de la consommation de cannabis, le marché européen voit aussi "le degré de pureté de l'héroïne s'accroître", signe d'une offre en hausse, s'inquiète l'UNODC. Le continent se caractérise également par une progression du marché de la cocaïne dans 14 pays, relève le rapport.

Au plan mondial, les saisies de drogue sont restée stables en 2003, le cannabis représentant plus de la moitié des saisies et les produits opiacés un quart.


Paru sur Menara le 29.06.05
Avec AFP

Casafree.com le 29/6/2005 12:30:00
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Lydec ouvre son capital au public.
Article suivant: Neuf internautes sur dix ne pourraient plus se passer de l'e-mail

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes