Accueil Casafree : Pour mourir dignement, un "kit euthanasie" disponible à 60 euros dans les pharmacies belges - Santé - Webzine
Santé : Pour mourir dignement, un "kit euthanasie" disponible à 60 euros dans les pharmacies belges
Dans 40% des cas d'euthanasie, les malades meurent à la maison.
Produits létaux et matériel d'injection sont désormais disponibles pour les médecins généralistes.
Ils peuvent les retirer dans une officine publique.

Sur les 259 euthanasies (déclarées) pratiquées au cours des 15 premiers mois d'application de la loi de dépénalisation, 41 pc ont eu lieu au domicile du malade, contre 54 pc à l'hôpital et 5 pc en maison de repos. Le premier rapport de la commission fédérale d'évaluation de la loi sur l'euthanasie relevait pourtant certaines difficultés, pour les médecins généralistes, de répondre à la demande exprimée par leurs patients de bénéficier d'une euthanasie à domicile.

Si, dans la législation, rien ne s'oppose à la délivrance des produits nécessaires en officine, le fait que ces médicaments soient habituellement livrés aux pharmacies d'hôpitaux entraîne parfois des problèmes d'approvisionnement pour les généralistes. En outre, les pharmaciens ont parfois du mal à s'en procurer chez les grossistes.


Endéans les 24 heures

Pour permettre la pratique de l'euthanasie à domicile, la commission recommandait donc une meilleure information des médecins de famille et des pharmaciens, ainsi qu'une mise à disposition plus aisée des produits nécessaires à une euthanasie correctement conduite.

Voilà qui est fait: depuis peu, les médecins concernés peuvent commander un «kit spécial euthanasie», contenant tous les produits et moyens nécessaires, dans 240 pharmacies du pays (de la chaîne Multipharma). Le kit est disponible endéans les 24 heures. «On a regroupé une série de produits, du matériel d'injection et des baxters dans un kit spécial», explique Paul Perdieus, pharmacien conseiller chez Mutipharma. Les médicaments? Du Penthotal, un puissant hypnotique utilisé dans les anesthésies, administré à des doses massives. «Dans 90 pc des cas, cela provoque la mort rapidement». Un médicament de réserve est également inclus dans le kit: le Norcuron, un paralysant neuromusculaire normalement utilisé pour les anesthésies en milieu hospitalier. «Quand une deuxième étape s'avère nécessaire, c'est un moyen de secours, pour finaliser l'acte euthanasique», détaille encore le pharmacien. Les modalités pratiques à respecter par le médecin sont renseignées dans un document joint au kit.


«Aider les patients»

Comme c'est le cas aux Pays-Bas, les médecins doivent se rendre en personne à l'officine pour retirer le kit euthanasie. «Les produits non utilisés doivent être rapportés à la pharmacie pour destruction», ajoute M. Perdieus. Une mesure qui veut limiter au maximum les risques que ces produits tombent en de mauvaises mains ou soient détournés de leur usage médical. En outre, la prescription doit se faire comme pour les produits stupéfiants; les règles sont plus strictes (les chiffres doivent être inscrits en toutes lettres pour éviter toute erreur). Prix du kit: 45 euros environ (soit la somme de tous les composants), non remboursables par l'Inami, à charge de la famille du malade.

«Certains patients sont dans une situation inacceptable: on ne peut pas les faire attendre parce qu'ils ont choisi de mourir à domicile et pas à l'hôpital. Les aider: c'est cela le plus important. Nous avons voulu mettre les moyens ad hoc à disposition des prestataires de soins», insiste le conseiller de Multipharma.

La chaîne de pharmacies a ainsi voulu répondre à une demande exprimée par un groupe de 200 médecins flamands (LEIF), qui informent leurs confrères sur tout ce qui concerne la fin de vie. Les «marraines» de ce réseau sont les sénatrices Jeannine Leduc (VLD), Jacinta De Roeck (ex-Agalev) et Myriam Vanlerberghe (SP.A), coauteurs de la proposition de loi qui a abouti à une dépénalisation partielle de l'euthanasie.

Source : © La Libre Belgique 2005


Casafree.com le 2/5/2005 16:00:00
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Un baril de pétrole à 380 euros dans 10 ans ?
Article suivant: Carte d'identité biométrique, ou puces savantes, bientôt obligatoire en France

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
badcool
Posté le: 2/5/2005 19:10  Mis à jour: 2/5/2005 19:10
Curieux
De: mOrrOccO
Envois: 931
 Re: Pour mourir dignement, un "kit euthanasie" dis
JE ne devrais plus métonner ...
Tous els progrès sociaux viennent de la belgique et des Pays bas

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes