Accueil Casafree : L'ANRT ouvre la bande 5,8 GHZ - Internet - Webzine
Internet : L'ANRT ouvre la bande 5,8 GHZ
L'Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) vient de décier l'ouverture de la bande 5,8 GHZ aux réseaux indépendants radioélectriques.Communiqué.

L’ANRT a été destinataire de plusieurs demandes pour l’établissement de liaisons point à multipoints dans le cadre de réseaux indépendants radioélectriques (RIRs). Ces demandes ont été exprimées tant par des utilisateurs potentiels que par des sociétés désireuses de vendre des installations permettant l’établissement de ce type de réseaux.

Historique :

Depuis 1999, l’ANRT a accordé des autorisations pour l’établissement de RIRs, essentiellement constitués de liaisons point à multipoints au profit de plusieurs utilisateurs dont la majorité se trouve sur la ville de Casablanca. Ces réseaux permettent en particulier de relier le siège d’une entreprise à ses différentes succursales et points de présence à l’intérieur d’une même ville.

Le choix fait par ces utilisateurs d’emprunter des infrastructures propres semble avoir été motivé par l’état de l’offre, notamment en ce qui concerne la qualité de service et le prix de déploiement.

Cette tendance reste cependant particulière au Maroc comparée à celle observée à l’échelle internationale. En effet, compte tenu des solutions et moyens offerts par les opérateurs, le recours à des liaisons propres n’est que rarement d’usage.
Depuis cette date, et compte tenu des coûts des équipements disponibles sur le marché, la bande 2,4 GHz (2400 – 2483,5 MHz) a été utilisée pour le déploiement de ce type de réseau.

Le déploiement de liaisons filaires ou optiques s’avère coûteux pour les entreprises, alors que des solutions radios peuvent répondre largement à ce besoin, avec des qualités de services et des prix qui concurrencent les offres existantes sur les marchés.

Par ailleurs et en réponse à la tendance du marché, l’ANRT a publié en 2002, pour la 1ère fois, la liste des bandes de fréquences et des caractéristiques qu’elle autorise dans le cadre des usages libres (sans autorisation préalable1). Sont concernées par cette liste les équipements de télécommande de voitures et les RLANs2.

C’est ainsi que la bande 2,4 GHz se trouve assujettie à une double gestion :

- une gestion libre3, dans le respect des termes de la décision ANRT/DG/N°07/034 du 25
décembre 2003, pour des usages indoor dans le cadre des RLAN et des usages outdoor
dans le cadre d’installations radioélectriques telles que les télécommandes de voitures ;
- une gestion sous autorisation assujettie à un accord préalable de l’ANRT, qui procède à une
assignation de fréquences et à la délivrance d’une autorisation pour l’établissement d’un
RIR et ce conformément à la décision ANRT/DG/N°11/02.

1 : Exception faite de l’obligation de l’agrément préalable des installations radioélectriques.
2 : RLAN : Radio Local Area Network : Réseau Local radioélectrique.
3 : La bande 5,2 GHz (5150 – 5250 MHz) est actuellement destinée à un usage libre pour des réseaux RLANs ou de type Wi-
Fi en vertu de la décision ANRT/DG/N°07/03 du 25 décembre 2003.
4 : Cette décision a abrogé et a remplacé la décision ANRT/DG/N°03/02 du 15 février 2002.


Situation et perspectives :

Compte tenu :
• de la saturation actuelle de la bande 2,4 GHz sur certaines villes, notamment les principales
villes du Royaume pour lesquelles le besoin de déploiement de liaisons point à multipoints
semble être important,
• de la nécessité de protéger les réseaux actuellement autorisés,
• ainsi que de la tendance d’utilisation de cette bande notamment pour le Wi-Fi, l’ANRT a
décidé de cesser d’accorder des autorisations pour l’établissement de RIRs dans la bande
2,4 GHz.

L’ANRT estime que le fait d’autoriser des entreprises à établir leurs propres infrastructures ne pourrait qu’inciter les opérateurs à faire davantage d’offres pour répondre efficacement à leurs demandes.

Aussi, et en remplacement de la bande 2,4 GHz et au regard des différentes demandes
reçues, l’ANRT a décidé d’autoriser l’établissement de liaisons point à point ou point à
multipoints dans la bande 5,8 GHz (5725 – 5875 MHz).
Les autorisations seront délivrées tant que l’occupation spectrale le permettra et en
assurant une protection contre les interférences possibles des réseaux autorisés. Elles se feront
en application des décisions ANRT/DG/N°11/02 et ANRT/N°27/00. L’usage de cette bande
ne peut se faire qu’après l’autorisation préalable de l’ANRT.


Mesures d’accompagnement :

1. En ce qui concerne les demandes déjà déposées auprès de l’ANRT et pour lesquelles les
utilisateurs qui ont acquis des équipements dans cette bande, l’ANRT procédera à la
délivrance des autorisations d’établissement de RIRs en application de la décision
ANRT/DG/N°11/02, et tant que la disponibilité spectrale le permettra.
2. En ce qui concerne l’usage de la bande 5,8 GHz, l’ANRT note que des évolutions
technologiques seront opérées sur le marché mondial à partir de l’été 2004 et d’autres à
partir de la fin de cette année.

Elles portent notamment sur les caractéristiques techniques des installations radioélectriques dont notamment les largeurs de bande de transmission des signaux. Ces largeurs de bande devraient passer d’abord à 10 MHz, puis à 5 MHz par porteuse (de fréquence), au lieu d’une porteuse à 20 MHz tel qu’actuellement disponible sur le marché.
Une telle évolution devrait permettre de disposer dans la bande 5,8 de plusieurs porteuses et de quadrupler leur nombre, offrant ainsi des possibilités plus grandes d’assignations de fréquences et, par conséquent, d’établir plus de RIRs.

Aussi, l’ANRT recommanderait vivement l’usage des dernières technologies devant ainsi permettre une meilleure rationalisation de l’utilisation de la ressource fréquences.
3. L’ANRT fait remarquer cependant la particularité des technologies utilisées dans la bande
5,8 GHz et notamment les technologies de type étalement de spectre5 (spread spectrum).
Ces dernières peuvent, certes, présenter lors de leur exploitation des avantages dont une
meilleure résistance aux interférences et un meilleur fonctionnement en cas de propagation
à trajets multiples, mais présentent également des différences notables de fonctionnement
5 : Technologie dans laquelle l'énergie moyenne du signal émis se répartit sur une bande de fréquences beaucoup plus large
que la bande de fréquences utile pour le transport des informations.

avec les systèmes classiques de communication à bande étroite, ainsi que de réelles difficultés en terme de détection des sources brouilleuses et pour lesquelles des études à l’échelle internationale sont engagées, mais non encore concluantes.

M.T

Source : Menara

Casafree.com le 1/8/2004 6:00:00
Les articles publiés sur le webzine Casafree.com sont sous copyright Casafree.com et nos agences de presse partenaires Panapress, PRN, et Xinhua sauf mention contraire. Toute reproduction même partielle des articles sans leur accord écrit est strictement interdite.
Article précédent: Premiers attentats contre des églises chrétiennes en Irak
Article suivant: Une redirection gratuite, sans pubs, et sans problèmes....

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation

inscription
Votre compte Casafree :

La météo des autres villes