Accueil Casafree : les convertis à l'islam
Forum de discussion
inscription

 
farida
Connaisseur

De: ds un pays qui represente ma fierté

14243 envois
Posté le : 17/04/2006 11:46
Un quotidien saoudien : De plus en plus de Juifs réalisent que le judaïsme et le christianisme mènent à l'islam

La presse arabe publie de temps en temps des articles sur les chrétiens d'Occident et les Juifs convertis à l'islam. L'un de ces rapports affirme que 34 000 Américains se seraient convertis à l'islam un mois après les attentats du 11 septembre 2001. Le gouvernement d'Arabie Saoudite s'est trouvé au centre de la Dawa (prosélytisme islamique à travers le monde). Dernièrement, la Saudi Gazette a consacré une page entière au thème des Juifs convertis à l'islam. La Gazette a établi une liste de célèbres convertis, Shabbtaï Zvi inclus (ce dernier se considérait comme le messie juif - 17ème siècle - et fut contraint de se convertir à l'islam). Voici quelques extraits de l'article:

Histoires vraies de Juifs convertis à l'islam

" Voici l'histoire vraie de Juifs pratiquants qui ont fini par se convertir à l'islam. En dépit du conflit israélo-arabe, un nombre croissant de Juifs se rend compte que le judaïsme et le christianisme sont des symboles qui mènent à l'islam. [Peu importe] qu'il s'agisse de Juifs messianiques, de Juifs pour Jésus ou de Juifs orthodoxes : tout Juif peut être pour Allah. Voici quelques Juifs célèbres [convertis à l'islam] : Isa Adam Naziri, Moïse [sic], Mohammed Daniel ; Hazan de Yard Al-Mukaddassa [sic - il s'agit probablement d'Al-Ard Al-Muqdassa - ce qui signifie 'terre sainte'] ; l'ancien rabbin du Maroc, Abdul Haqq Al-Islami ; le Dr Moustafa Mould ; Rachel Singer ; Le rabbin de Makhatchkala ; Haj Mustafa Ali ; Suleyman Ahmed ; Jemima Goldsmith ; Maryam Jamilah ; Michelle ; Kari Ann Owen ; Emad Ud-Dine ; Michael Wolfe ; Mohammed Assad ; Shabbtaï Zvi et Abdullah Ibn Sailman."

L'expérience de Moshé
" Nous avons un exemple de juif converti à l'islam en la personne de Moshé, lequel évoque la nécessité pour les Juifs de réévaluer le Tanakh [Bible juive ou Ancien Testament chrétien] et le Coran : 'Je suis un Juif converti à l'islam par esprit de rationalité. J'ai [d'abord] voulu croire que la Torah [Pentateuque] était vraie et comme la plupart des Juifs, j'ai essayé d'occulter la réalité, me disant que si je persistais à ignorer la révélation coranique, elle disparaîtrait, ainsi que les faits mentionnés par le Coran, comme la formation de l'univers par le big bang et celle des planètes par la contraction de gaz.

J'ai fait comme s'il importait peu que ma religion soit, pour être franc, un montage de fragments d'idées fausses, bien que bien intentionnées. Si l'on évalue objectivement le judaïsme et l'islam, non en tant que Juif mais en tant qu'intellectuel, on en ressort convaincu que l'islam représente un choix rationnel et intellectuel. Pourtant, je continue de penser que les musulmans manquent de culture, comparés aux Juifs raffinés, et qu'il serait merveilleux de vivre en Israël. Mais l'islam est la vérité, Haémeth [" la vérité " en hébreu].

La raison pour laquelle la plupart des Juifs orthodoxes ne deviennent pas musulmans est l'ignorance, les préjugés et la volonté délibérée de ne pas croire en l'islam. Si le Coran et le Hadith [tradition islamique] n'étaient pas scientifiquement prouvés, je les aurais volontiers pris pour une pâle imitation du judaïsme. Je retire davantage de satisfaction à penser que je viens des Hashems, peuple élu, et que je vaux mieux que le reste du monde, en particulier que les Ismaélites, mais la vérité est que Dieu a choisi son dernier prophète en la personne d'un Arabe. J'ai mis du temps à admettre que Dieu a accordé la prophétie finale à un Ismaélite, mais comme je suis objectif, j'ai dû ravaler ma fierté et l'accepter.

Le judaïsme me manque terriblement, le port des tsitsits et du yarmoulke, le fait de passer d'innombrables heures a étudier ces paraboles étonnantes et fascinantes, les histoires et les enseignements du Talmud, de Maimonide, du Baal haturium, de Kli Yaakov, de Rashi, ainsi que ces autres commentaires pénétrants de la Torah. Mais j'ai la certitude qu'en dépit de mon amour réel pour ces œuvres, leur fondement n'est pas la vraie parole de Dieu. Tous les Juifs du monde ont besoin de réévaluer objectivement le Tanakh et le Coran, en mettant de côté racisme et préjugés ; je pense que le résultat serait réjouissant. "

Témoignage de Jemima Goldsmith Khan
" Les médias me présentent comme une jeune fille naïve et idiote qui, à 21 ans, a pris une décision rapide sans vraiment en mesurer les conséquences, se condamnant de son propre chef à une vie d'asservissement, de malheur et de solitude. S'il est vrai que j'ai pris un certain plaisir aux descriptions variées d'une malheureuse 'Haiqa Kahn' voilée, enchaînée et enfermée, la réalité est quelque peu différente. Contrairement à ce que l'on croit, ma décision de me convertir à l'islam a été entièrement délibérée et en aucun cas hâtive. Bien que la conversion en tant que telle soit étonnamment rapide, consistant en la simple affirmation qu'il n'y a qu''un seul Dieu' et que 'Mahomet et son prophète', la préparation n'est pas forcément expéditive. Dans mon cas, elle a débuté en juillet dernier, alors que la conversion même a eu lieu début février, trois mois avant la Nika [fiançailles] à Paris…

Dans une déclaration faite il y a une semaine, j'ai insisté sur le fait que je m'étais convertie à l'islam uniquement par conviction. Le sens de cette déclaration a été largement éludé par la presse. Le fait est que ma conversion n'a pas été, comme tant se sont plus à le croire, une condition à mon mariage. D'un point de vue religieux, rien ne m'obligeait à me convertir avant de me marier. Comme le dit explicitement le Coran, un musulman peut choisir son épouse parmi 'le peuple du Livre', c'est-à-dire les Juifs et les chrétiens… En effet, la Sunna - qui décrit la vie du Prophète (que la paix soit sur lui !) - raconte que le messager de l'islam lui-même a épousé et une chrétienne, et une juive…

Je pense qu'une grande partie de l'hostilité témoignée à l'égard de mon mariage et de ma conversion vient de la mauvaise compréhension, très répandue, de cette culture et de cette religion étrangères. Non seulement existe-t-il un immense fossé entre l'idée que se fait l'Occident de l'islam et la réalité, mais il existe parfois aussi une différence notable entre l'islam qui se fonde directement sur le Coran et la Sunna et celui que pratiquent certaines communautés musulmanes… Au risque de sembler vouloir me défendre, [j'aimerais préciser que] l'islam n'est pas une religion qui soumet les femmes tout en élevant les hommes au rang de mini-dictateurs chez eux... Je suis toutefois parfaitement consciente du fait que les femmes sont parfois exploitées et opprimées dans les sociétés islamiques, tout comme ailleurs dans le monde. A en lire certains articles de presse, il semblerait que le bonheur d'une Occidentale dépende en grande partie de son accès aux boîtes de nuit, de sa consommation de boissons alcoolisées et de son port d'habits provocants. L'absence de cette apparente liberté et de ce luxe dans le monde islamique est considérée comme un viol des droits élémentaires de la femme. Mais comme nous le savons bien, une telle superficialité n'a pas grand chose à voir avec le véritable bonheur. De plus, sans vouloir discréditer la culture occidentale qui m'a vu naître, je suis tout à fait prête à renoncer aux plaisirs éphémères de l'alcool et des boîtes de nuit. Quant au traditionnel shalwar Kamiz [tunique et pantalon] que porte la plupart des Pakistanaises et que je vais aussi porter, il est, à mon sens, bien plus élégant et féminin que tout ce que renferme ma garde robe… "

Le Coran mentionne la conversion de Juifs à l'islam
Le Hadith [tradition] suivant a été ajouté à l'article pour illustrer la conversion de Juifs à l'islam par le passé :

" Safwan Ibn Assal raconte qu'un Juif a demandé à son compagnon de le conduire au Prophète (que la paix soit sur lui !). Quand ils l'eurent trouvé, ils s'enquirent auprès de lui des neuf signes clairs [énumérés dans le Coran 17 : 101]. Après les avoir entendus, ils lui embrassèrent les mains et les pieds en disant : 'Nous sommes témoins de ce que vous êtes Prophète' [tiré de la compilation des traditions, par Al-Tirmidhi]. "

_________________
Allahomma storna faw9a l2ardi wa ta7ta l2ardi wa yawma l3ardi 3alayk... Aaamiine!
farida
Connaisseur

De: ds un pays qui represente ma fierté

14243 envois
Posté le : 17/04/2006 12:03
YUSUF ISLAM

[img]http://www.notinourname.net/graphics/cat-stevens.jpg[/img]

Né sous le nom de Steven Demetre Georgiou, le fils d'un père chypriote grec et d'une mère suédoise, Yusuf Islam a grandi au-dessus du magasin de famille dans la zone
du théâtre de Londres, située à la jonction nord de l'avenue de Shaftesbury et de la nouvelle rue d'Oxford.
Alors qu'il étudiait à l'université d'art il fut auditioné par un producteur, Mike Hurst, autrefois du trio de Springfields.
Les voies résultantes ont impressionné le chef de Decca Record autant que le jeune artiste
- maintenant connu sous le nom de Cat Stevens - il a été choisi pour lancer le nouveau label Deram,
qui a également signé le nouveau talent britannique tel que David Bowie et les Moody Blues.
Cat Stevens a continué pour ainsi devenir un des plus grands artistes solos des années 60 et 70,
parquant des classiques tels que Matthew & Son, Moonshadow,
Wild World and Father & Son et se vendant à plus de 50 millions d'exemplaires.
Après un accès de TB tôt dans sa carrière il a entrepris une recherche continue de paix et vérité
spirituelle finale. Après s'être presque noyé dans l'océan pacifique à Malibu il a reçu une traduction
du Qur'an comme cadeau de son frère plus âgé, David. Sa recherche de réponses spirituelle
a été accomplie et il a embrassé l'Islam en décembre, 1977.
Six mois plus tard il a changé son nom en Yusuf Islam, et s'est éloigné du monde de la musique pour
commencer une nouvelle vie et pour fonder une famille. Aujourd'hui, Yusuf Islam est indiscutablement
un des convertis à l'Islam le plus célèbre du monde.
Son travail pilote dans le domaine de l'éducation est à l'origine
d'une décision importante pise par le gouvernement britannique
pour certifier et soutenir l'éducation islamique dans l'ensemble de la Grande-Bretagne.
Les trois écoles qu'il a fondées dans la zone de Brent de Londres - Islamia Primairy,
Islamia Girls' Secondary et l'université de Brondesbury pour des garçons
- sont constemment au top des tables de la ligue d'Examen. Son association, "Small Kindness",
fournit de l'aide humanitaire, par l'aide directe aussi bien que social et éducative,
aux orphelins et aux familles en Bosnie, Kosovo, en Irak et d'autres régions du monde.
Depuis 1994 il a tourné de nouveau son attention vers les studios d'enregistrement,
en sortant dix albums jusqu'ici sous son label "Mountain of Light".
Son concert de Sarajevo en 1997, pour célébrer la culture bosnienne,
était sa première apparition au public depuis 20 ans.
En 2003 Yusuf Islam s'est vu attribué le prix: 'World Social Award' pour son travail humanitaire.
Les destinataires précédents de cette récompense incluent le pape Jean Paul II,
Steven Spielberg, et Paul McCartney. Plus récemment, en novembre 2004,
il a été honoré 'Homme de la paix' récompense 'par le comité des prix Nobel de la paix.
Yusuf Islam travaille actuellement sur un nouvel album inspirés
de sons religieux mais aussi avec un niveau musical basé
sur son voyage spirituel.
_________________
Allahomma storna faw9a l2ardi wa ta7ta l2ardi wa yawma l3ardi 3alayk... Aaamiine!
meed
Connaisseur

De: aït home

13251 envois
Posté le : 13/06/2011 15:16
Salam,

Après la conversion de l’historien Paul-Eric Blanrue

un autre : Marc George, ancien membre du FN qui vient de se convertir à l'islam.

Voici son témoignage :
Ma conversion à l’Islam m’a valu une avalanche de messages, des plus sympathiques aux plus injurieux. Paradoxalement, il se trouve que dans les deux cas, certains ont une vision assez curieuse de ce que signifie et implique cette conversion pour moi. Ainsi, il se trouve certains « natios » comme certains musulmans, pour penser que je vais dorénavant me promener en Djellaba, m’appeler Mustapha, et me retrouver sans patrie. Je serais effet de venu citoyen de l’Oumma, et ne m’alimenterais plus en outre que de couscous, de thé à la menthe, et autres patisseries orientales. Bien évidemment, je serais devenu un partisan de l’immigration massive, n’aurais que mépris pour les Français, ces colonialistes racistes et responsables de l’exclusion.

Je crains de décevoir les uns et les autres. J’entends bien garder mon identité, non seulement individuelle mais française, et rester un patriote attaché à sa culture et à la civilisation française, et plus généralement à la civilisation tout court. Suite ici
_________________
toi tu veux, moi je veux... mais c'est Dieu qui fait ce qu'Il veut.
http://www.casafree.com/images/palmes2008/meed.gif